AQD6_ajo9NfjES03mEUafekn4XcGH82vNUl1zCsRfvS7zI5k9txBDI3rEQJecc8i4gF7LCrDNrjt6IehYjWASOWPVmaC4F5l5VxHupxTUk
Bordeaux & voyages

4 jours à Bangkok

Découverte de ma première grande capitale en Asie

Après 11 heures de vol de nuit, je saute dans un taxi pour rejoindre mon hôtel pour les 3 nuits prévues à Bangkok. Comme souvent à l’arrivée en Asie, l’air est chaud et humide, la clim dans le taxi n’est pas un luxe. Pour le centre de Bangkok, ne payez pas plus que 400 Baht (11€) – c’est déjà un prix de touriste mais toujours mieux que les 600 proposés par le chauffeur et puis ça reste raisonnable soyons honnête.

Le transfert se fait très bien même si on sent que la ville est très congestionnée et polluée.

Check-in à l’hôtel U Sukhumvit

Il est 10h du matin, la chambre est déjà prête et j’ai même été surclassé pour une suite, j’aime bien quand les voyages commencent comme ça ! Je pose mes sacs à dos (celui avec mes affaires et celui pour mon matériel photo) et enfile directement mon short de bain pour m’installer au bord de la piscine en rooftop du « U Sukhumvit ». L’hôtel porte le nom d’un quartier en plein renouveau : on sent bien que de nouveaux buildings avec des hôtels et résidences sont sortis de terre il y a peu et ça continue de pousser encore.

Je vous laisse imaginer le bonheur de la sieste à l’ombre et de la baignade dans la piscine – meilleur remède contre le jetlag ! Le personnel semble s’agiter autour de nous, normal on est le 31 décembre et l’hôtel héberge une soirée pour le Nouvel An. De notre côté, on commencera 2020 à l’extérieur !

Nouvel an à Bangkok – 2020 en avance

Pour ce dernier soir de 2019, ce sera immersion parmi les locaux : animations et concerts en soirée et feu d’artifice à minuit, une première soirée magique !

Concert avec des stars thaïs en première partie

À l’hôtel, un tuk-tuk avec chauffeur est à disposition pour emmener les hôtes au Terminal 21 – un centre commercial flambant neuf avec connexion au SkyTrain et au métro. On s’y rend donc pour prendre le SkyTrain jusqu’à un autre centre commercial : le Central World. Comptez 52 Baht (environ 1,5€) pour les 2 tickets.

SkyTrain à Bangkok

Là-bas nous attendent des concerts de superstars thaïs, il est 20h et il y a déjà une grosse ambiance ! Ça chante en anglais comme en thaï, il y en a pour tous les goûts et les sonorités sont plutôt sympa. L’endroit se remplit au fur et à mesure et on se prend un petit plat de street food à manger assis parterre comme beaucoup de locaux.

Street Food – Jour de l’An à Bangkok

Je ne saurai pas vraiment vous dire quel goût ça avait mais pour une première, le moins que l’on puisse dire c’est que c’était épicé. Très épicé ! On est allé rechercher des jus de fruits frais (mangue, pomegranate, ananas) à plusieurs reprises pour aller calmer notre palais en feu ! Deux filles thaïs assises devant nous qui avaient l’air amusées de nous voir ici (ou de voir nos têtes après avoir mangé épicé) nous ont même offert de goûter leur chips aux algues – je préférais encore mon plat pimenté ! C’était vraiment généreux de leur part. Il y a des touristes biensûr mais une grosse majorité de thaïs, j’adore !

Feu d’artifice au Chao Phraya

Après être passé par un lieu d’offrandes et de prières où les thaïs viennent prier et faire des offrandes donc (les fleurs sont très répandues pour les offrandes là-bas), j’ai repris le SkyTrain – climatisé s’il vous plaît – jusqu’au Taksin Bridge. Pour admirer le fameux feu d’artifice du Nouvel An au dessus du Chao Phraya – le fleuve qui traverse Bangkok, c’est un des meilleurs spots gratuits qu’on ait trouvé. J’avais prévu d’arriver avec de l’avance (il est 22h quand j’arrive) mais visiblement ce n’était pas encore suffisant. Le pont est déjà plein à craquer notamment de photographes avec leur trépied et parfois même avec plusieurs appareils photo. Si j’avais des doutes sur le fait que ce pont est l’un des meilleurs points de vue accessibles gratuitement pour admirer le feu d’artifice, je suis rassuré ! Je vous l’avais raconté en story sur Instagram, obtenir une place pour deux avait failli mal finir même en demandant gentiment une petite place aux photographes thaïs sur place. L’attente en valait largement la peine – le spectacle était grandiose ! Je ne suis pas adepte des superlatifs pour raconter mes expériences mais ce feu d’artifice qui se reflétait sur le fleuve était de loin le plus beau que j’ai vu. Je vous recommande vivement d’aller voir le feu d’artifice Il y a tellement de monde à la fin qu’il est impensable de reprendre le SkyTrain, on a donc marché un bon moment avant de trouver un tuktuk qui nous ramène à l’hôtel. Avant d’aller se coucher, un FaceTime avec les copains en France, eux encore en 2019, pour bien finir la soirée. J’ai profité à fond du feu d’artifice si bien que je n’ai fait aucune photo – c’est assez rare pour le mentionner !

Découverte du temple Wat Pho à Bangkok

Après une bonne nuit – le lit est largement king size, un bon petit-déjeuner à l’hôtel, c’est un buffet très varié et généreux, je pars à la découverte du temple Wat Pho et du Grand Palais. On est le 1er Janvier et le Palais est malheureusement fermé. Pas de déception, il y a largement de quoi voir avec le temple Wat Pho, très fréquenté en ce premier jour férié de l’année. Pour cause, le temple renferme notamment le fameux bouddha allongé géant. Nombreux encore sont les thaïs qui viennent apporter des offrandes et prier. Même s’il y avait beaucoup de monde dans la salle du bouddha et pour les offrandes juste à côté, dès qu’on s’éloigne un peu on peut profiter pleinement du temple au calme, c’est vraiment vaste. J’ai bien aimé ce temple, les couleurs et les détails des édifices sont vraiment beaux, c’est très typique de la Thaïlande. Il y a de quoi y passer une petite demi-journée.

Je n’ai pas de regrets quant au Grand Palais, j’ai bien profité du Wat Pho, mais j’essaierai quand même d’y aller une prochaine fois !

Sunset incroyable au rooftop SkyBar

Le temps est assez couvert pour ce premier jour de 2020 mais on décide quand même d’aller au Sky Bar pour la fin de journée. Ce rooftop est logé au 64ème étage de la Lebua Tower située au niveau du pont (Taksin Bridge) d’où j’ai vu le feu d’artifice la veille. Prévoyez une tenue un minimum habillée pour monter – les tongs et shorts ne sont pas nécessairement tolérés – c’est un peu à la tête du client. L’accueil y est unique – je ne vous en dis pas plus ! On a atterri la veille à Bangkok et je ne maîtrise pas encore bien la conversion baht/euros et à la lecture de la carte des boissons je dois refaire le calcul plusieurs fois pour m’assurer du prix. Le mojito (la boisson la moins chère à la carte) est bien affiché à…35€ – mais…servi avec des amandes salées à discrétion (quel luxe !).

On sirote nos cocktails quand le ciel s’embrase avec des couleurs improbables : du rouge feu au violet pastel : c’est incroyable et c’était inimaginable vu comment le ciel était couvert quelques heures auparavant. Le spectacle a bien duré 30 minutes, les glaçons du mojito ont largement eu le temps de fondre. Le cocktail n’est pas donné mais la vue vaut tellement le coup (et le coût), je le referai sans hésiter ! Il y a un beau restaurant au même étage mais j’ai prévu d’aller dîner à Khao San Road ce soir là. Entre nous, mon budget pour les 3 semaines en Thaïlande n’est pas vraiment taillé pour ce genre de resto.

Khao San Road

Ceux qui sont déjà allés à Bangkok y seront sûrement passés : comme son nom l’indique Khao San Road est une longue rue remplie d’animations – pour les touristes : dégustation de scorpions, crocodile ou araignées grillées, de nombreux salons de massages et évidemment des bars qui se bagarrent le titre de la musique la plus forte ou de la plus grande bière de la rue. Il y a aussi des salons de massage. Après cette première bonne journée de marche, je m’y suis fait masser les pieds, c’était bien agréable. J’ai mangé quelques nems sur un des nombreux stands de street food. C’est sympa le soir, on retrouve l’esprit du film Very Bad Trip 2 (tourné à Bangkok). Je vous mets peu de photos volontairement pour vous laisser découvrir lorsque vous irez.

En rentrant à l’hôtel en tuktuk, je passe rapidement par China Town, je sens que je vais revenir dans ce quartier ! Partout à Bangkok, vous trouverez un tuktuk ou un taxi prêt à vous emmener.

China Town by night – Bangkok

Marché aux fleurs de Pak Klong Talat

Le lendemain, direction le marché aux fleurs de Pak Klong Talat pour une éclosion de couleurs. On y retrouve également beaucoup de fruits et épices en tout genre.

J’avais déjà remarqué l’omniprésence du plastique à Bangkok mais j’ai été particulièrement marqué par l’utilisation excessive du plastique dans ce marché. J’y étais en début de matinée et il n’y avait quasiment aucun touriste. Ils ont commencé à arriver par petits groupes en fin de matinée.

Le marché aux fleurs est indiqué d’un côté de la rue mais je vous conseille de la traverser pour découvrir une deuxième partie qui est intéressante aussi. L’entrée se trouve facilement, elle est quasiment en face. Comme vous pouvez le voir au nombre de photos, j’ai beaucoup aimé ce marché.

China Town – Mon quartier coup de coeur

Étant donné ce que j’ai aperçu la veille à China Town, j’y suis retourner pour finir la journée. Si vous cherchez à acheter ou vendre de l’or, vous allez être servis, les boutiques d’or aux devantures rouges sont partout !

Il y a de nombreux étals de fruits et stands de streetfood qui font leur apparition en fin de journée. Il y en a même un étoilé au Guide Michelin 2018 « Jay Fay », j’étais vraiment étonné de voir le logo du guide Michelin en plein China Town ! Je n’ai pas goûté mais il y avait déjà une longue file d’attente alors qu’il était encore en train de s’installer. À tester !

Drink au rooftop Above Eleven

Je suis allé prendre un cocktail au bar Above Eleven dans le quartier Sukhumvit, là où je logeais. Cette fois les tarifs de la carte étaient bien plus raisonnables qu’au Sky Bar, les cocktails bien plus fins et l’ambiance plus décontractée. Préférez cet endroit au Sky Bar si vous voulez passer la soirée dans une bonne ambiance.

Cocktails au Above Eleven – Bangkok

Il faisait nuit quand je suis arrivé donc j’ai un peu moins profité de la vue, mais ça doit valoir le coup et il y avait une bonne ambiance ! Le soleil se couche tôt, vers 18h, ça laisse donc du temps pour les soirées.

Night Train Market

Night Train Market – Bangkok

J’ai ensuite filé dîner au Night Train Market où les stands de food et bars sont très nombreux. Soyez prêts, il y a beaucoup de monde et c’est très animé comme endroit.

Vous trouverez de tout à manger, je me suis régalé avec des brochettes et un rotee banane & chocolat en dessert. Vous savez, ces crêpes thaïs qu’on trouve partout sur les stands de street food en Thaïlande. C’est délicieux et…préparé dans l’huile et le beurre !

Je suis ensuite rentré à l’hôtel en taxi – je me suis rendu compte en négociant que c’était moins cher que les tuktuks et c’est souvent le cas à vrai dire. C’est pas plus mal de temps en temps pour se protéger de la forte pollution à Bangkok. 

Train Market à Maeklong & marché flottant – Le moins authentique

Le lendemain, je décollais à l’aube pour aller voir le Train Market de Maeklong et le marché flottant à Damnoen Saduak. C’est une journée sur laquelle je reste très partagé. J’avais demandé à l’hôtel un chauffeur privé pour aller là-bas et je me suis finalement laissé vendre un tour en van collectif pour la journée – difficile de trouver plus touristique. Une fois dans le van je me suis demandé ce que je faisais là, mais puisqu’on était partis, autant vivre l’expérience.

Les étapes du tour étaient millimétrées et chronométrées par un « guide » (disons un accompagnateur) autoritaire. 30 minutes top chrono au Train Market, juste le temps de voir le train passer. C’était sympa quand même, le marché reste plutôt authentique et c’est impressionnant de voir comment les stands se replient à l’arrivée du train et se déploient à nouveau une fois passé.

Quant au marché flottant, je n’ai jamais rien vu d’aussi touristique ou plutôt, pensé pour les touristes. Pour faire une balade en barque, j’ai du remettre la main au porte-monnaie pour : un tour de boutiques à touristes qui vendaient des souvenirs et des produits de contrefaçons made in China. Les barques s’arrêtaient ou se faisaient arrêter devant les boutiques uniquement pour que les touristes, nous donc, achètent. Tellement nombreuses, les barques se chevauchaient les unes sur les autres au point de se retrouver coincés parfois, c’était surréaliste. Même les bateliers se sermonnaient entre eux tant ils ne pouvaient pas circuler. La photo parle d’elle-même.

Marché flottant à Damnoen Saduak – Bangkok

Le clou du spectacle arrivait. Alors que le programme du tour était censé être terminé, le guide nous emmenait vers la prochaine étape, je vous le donne en mille : les tigres drogués et les éléphants maltraités pour le « bonheur » des touristes. Nous avons refusé d’entrer et avons attendu au café. Il y avait un couple d’américains avec des enfants avec nous, ils nous disaient avoir apprécié cette expérience. Ils n’ont sûrement pas été sensibilisés aux conditions dans lesquelles les animaux vivent pour parvenir à ce triste spectacle. En rentrant à l’hôtel, j’ai expliqué au manager que ce n’était pas ce que j’étais venu chercher pendant cette journée. Ils ne savaient pas vraiment ce qu’ils vendaient avec ces tours et je pense qu’ils ne cherchaient pas nécessairement à le savoir. Ce genre de pratique a l’air très courante là-bas, renseignez-vous bien avant de partir pour une excursion.

4 jours à Bangkok – Mon avis

J’ai beaucoup aimé Bangkok, la première grande ville d’Asie que je visitais. J’étais passé à Colombo au Sri Lanka, mais la ville, a peu à offrir comparé à Bangkok ! J’aurais pu rester encore quelques jours à Bangkok mais pour une première fois c’était bien, j’ai d’autres aventures qui m’attendent en suivant et la prochaine est Chiang Mai. Je reviendrai c’est sûr !

Laisser un commentaire