AQD6_ajo9NfjES03mEUafekn4XcGH82vNUl1zCsRfvS7zI5k9txBDI3rEQJecc8i4gF7LCrDNrjt6IehYjWASOWPVmaC4F5l5VxHupxTUk
Bordeaux & voyages

5 jours à Chiang Mai

Rejoindre Chiang Mai depuis Bangkok

Je voulais à la base rejoindre Chiang Mai en train de nuit (environ 13 heures de trajet), je m’étais laissé dire que les paysages sont très beaux au petit matin quand le soleil se lève. Le train de nuit était complet pour ce jour-là (vraiment étrange !) et je n’avais pas envie de prendre un train de jour et donc perdre la journée. Si vous voulez faire le trajet en train, je vous conseille le site 12Go, vous y trouverez les horaires et pourrez réserver vos billets de train. Vous pouvez aussi trouver des billets pour les bateaux et les bus, sachez que pendant le trip j’ai tout réservé sur place sans passer par ce site. C’est bien pratique pour se faire une idée des temps de trajet et des prix lors de la préparation du road-trip. J’ai donc pris un vol direct depuis Bangkok et en une heure j’étais à Chiang Mai – les vols sont bon marché puis j’ai rejoint ma guesthouse en taxi – prix fixe de 150 Baht (environ 4€) depuis l’aéroport – pour 5 nuits à Chiang Mai. J’ai dîné le premier soir dans la rue de la guesthouse au Mr Green, c’est un restaurant végétarien. Il était tard et il ne restait que du curry jaune ce soir-là, parfait avec une bière locale Singha bien fraîche ! Je suis retourné plusieurs fois au Mr Green, c’est vraiment très bon et c’était au pied de la guesthouse. Ne vous fiez pas à leur page Instagram, c’est très bon et charmant notamment la belle petite terrasse avec les chaises hautes.

Curry jaune au Mister Green – Chiang Mai

Séjour à la Sri Pat Guesthouse

L’idée était de se poser, prendre le temps de faire des activités, de se balader tranquille et profiter de la vie locale au coeur de la vieille ville. J’ai donc posé mes sacs à dos à la Sri Pat guesthouse, en plein coeur de la vieille ville fortifiée, qui forme un carré au centre de Chiang Mai. Je vous recommande vraiment de loger dans la vieille ville pour tout faire à pied. La guesthouse était très simple, confortable et avec une belle piscine. Vous pouvez déposer vos affaires à laver dans une laverie juste à côté. Encore un bon point, il y a une fontaine à eau pour remplir sa gourde ou bouteille gratuitement et un gardien de nuit même si à aucun moment on ne s’est senti en insécurité. Le personnel est adorable ! On a eu droit à une chambre avec une petite terrasse qui donnait sur les palmiers, très sympa avant le coucher du soleil et les moustiques.

Vue depuis la terrasse de la chambre
Sri Pat guesthouse – Chiang Mai

À voir à Chiang Mai

Il y a pas mal de jolis temples à Chiang Mai, des marchés dont certains aux fleurs, des endroits pour se faire masser, plusieurs arènes de muay thaï, des fermes où suivre des ateliers de cuisine, des sanctuaires pour voir les éléphants en liberté et une fabrique de parapluies. J’ai aussi apprécié me balader dans la vieille ville dans laquelle je logeais. Bref, de quoi s’occuper et profiter tout en prenant le temps.

Balade dans les rues de Chiang Mai – Thaïlande

J’ai pris un premier petit-déjeuner au Blue Diamond et y suis retourné plusieurs fois en suivant. Le cadre y est vraiment agréable dans un petit jardin et quel régal ! J’ai par exemple goûté aux énormes et délicieux pancakes à la banane, au muesli et jus de fruits frais maison. Ils fabriquent aussi plusieurs types de pains et même des madeleines.
Vous pouvez retrouver toutes mes bonnes adresses à Chiang Mai dans cet article.

Le marché de Chiang Mai

J’aime bien les marchés en Asie et j’ai beaucoup aimé celui de Chiang Mai – on y trouve de tout, c’est authentique et très fréquenté par les locaux, c’est agréable !

Évidemment ici aussi tout est vendu sous plastique, j’ai ramené des épices (du safran notamment), des baies de goji et quelques accessoires de cuisine en bambou : un plateau et deux bols.

Épices et fruits séchés au marché de Chiang Mai

Descendez au sous-sol, il y a un espace où les locaux préparent et vendent des plats à consommer su place ou à emporter. C’est assez fascinant de voir comment ils préparent les plats à emporter dans des sachets plastiques gonflés d’air, sûrement pour mieux conserver les saveurs des aliments.

Coin restauration au sous-sol du marché – Chiang Mai

Je n’ai pas vraiment exploré le marché aux fleurs mais de ce que j’ai aperçu il est sans surprise incomparable avec celui de Bangkok que j’ai beaucoup aimé.

Marché nocturne le dimanche soir

Je dois dire qu’on est tombés dessus totalement par hasard en allant se balader le soir. Toute la Walking Street est rendue aux piétons et des dizaines de stands s’y installent : food, artisanat, souvenirs, groupes de musique, il y a de quoi faire ! Parmi les nombreux stands de street-food, j’ai dîné des nouilles de riz délicieuses accompagnées de quelques nems végétariens avant de finir par un mango & sticky rice en dessert, tellement bon. C’est très familial, si vous y êtes un dimanche je vous le conseille.

Un exemple de mango & sticky rice
(cuisiné à mon retour à Bordeaux)

Assister à un combat de Muay Thaï à Chiang Mai

J’avais demandé à une des filles du personnel de la guest house – vraiment très gentille et serviable – où je pouvais aller voir un combat de muay thaï et on m’avait indiqué l’arène de la Tha Phae Gate, à l’est de la vieille ville et accessible à pied. J’ai acheté mes billets dans une boutique d’accessoires de muay thaï pas loin, 400Baht (environ 11€) au lieu de 500 à la salle sur conseil de la guest house.

Thaphae Gate Stadium – Chiang Mai

Je suis allé voir la salle lors de ma balade et on m’a proposé de faire un tour et même réserver mes places pour le soir du combat, ils prennent ça très au sérieux là-bas !

Salle de muay thaï – Tha Phae Gate – Chiang Mai

Je ne vais pas vous raconter en détail comment se déroule la soirée du combat mais il y avait une vraie ambiance parmi les spectateurs, autant des locaux que des touristes. On peut commander des boissons depuis son siège et même parier en direct sur les combats. J’ai demandé à un des photographes « officiels » si je pouvais m’approcher pour prendre des photos de plus près et il m’a accompagné avec grand plaisir au pied du ring, côté thaï évidemment en me glissant à l’oreille qu’il allait gagner. C’était génial pour vivre le combat plus intensément et faire de belles images. Ce soir-là le combat principal opposait un thaï à un canadien, je vous laisse deviner qui à gagné avec les photos. Vous remarquerez l’inscription « formidable » sur le short du boxeur thaï.

Avant le combat principal ce sont des ados qui combattent et j’avoue que c’est assez perturbant au début – ça reste un sport de combat, ne l’oubliez pas. Les combats sont courts en général (quelques minutes parfois), c’est un sport très intense alors ce n’est pas surprenant. Je suis content d’avoir pu vivre ce moment en tout cas !

Street food à Chiang Mai

Au coeur de la vieille ville, il y a beaucoup de stands de street food, j’y ai souvent mangé soit sur place soit à emporter pour grignoter un morceau comme des nems ou des morceaux de poulet frit. Je ne vous ai pas encore parlé d’un dessert là-bas : les rotees.

En fait c’est comme une crêpe très fine, frite dans de la matière grasse (beaucoup) sur une plaque de cuisson et garnie avec de la banane ou du chocolat – par exemple.

Sa faire masser à Chiang Mai

Je m’étais déjà fait masser les pieds à Bangkok – à Khao San Road mais je n’avais pas encore testé le massage thaï. Le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu !

Bain de pieds avant le massage thaï à Chiang Mai

Le massage thaï est réalisé sans huile ou gel et est assez appuyé – la masseuse m’a vite proposé « soft soft » au bout de quelques mouvements en sentant que j’étais « sensible », disons. Sur le moment je n’ai pas trouvé ça particulièrement agréable ou relaxant mais je me sentais vraiment bien le lendemain ! J’avais même des courbatures et j’étais un peu cassé en sortant du massage. C’est une expérience que je vous recommande, la masseuse fera attention à vos douleurs rassurez-vous.

J’ai alors voulu essayer le oil massage quelques jours plus tard et c’était déjà bien plus agréable même si ça reste reste assez appuyé ! C’est vraiment bon marché, ne vous privez pas si vous aimez ça. Il y a des salons un peu partout à Chiang Mai, j’y suis allé au feeling. Comptez 500/600 Baht maximum (une dizaine d’euros) par personne.

Les temples à Chiang Mai

Niveau temple je n’en ai pas un en particulier à vous recommander, il y en a vraiment partout et j’ai aimé les découvrir au fil de la balade dans la vieille ville. Ils sont en général très beaux et tous bien entretenus grâce aux nombreux dons. C’est d’ailleurs bien vu de laisser un peu de monnaie quand vous visitez un temple et impératif de se déchausser et couvrir ses épaules.

Au-delà de Chiang Mai même, j’ai réservé une journée pour aller voir un vrai sanctuaire d’éléphants et un autre journée pour suivre un atelier de cuisine.

Une journée avec les éléphants en liberté dans un sanctuaire

C’était une des journées que j’attendais le plus pendant mon voyage en Thaïlande : approcher des éléphants qui vivent en liberté dans leur milieu naturel. Un ami qui est allé deux fois dans un (vrai) sanctuaire m’avait recommandé d’y aller car les éléphants y étaient bien traités et on pouvait vraiment passer du temps avec eux sans qu’ils soient exploités.
Je vous raconte cette belle journée dans cet article.

Atelier de cuisine thaï

J’avais prévu du temps à Chiang Mai pour m’initier à la préparation des si bons plats de la cuisine thaï. Tout ce que je peux vous dire c’est que je me suis régalé avec mes préparations.
Je vous laisse découvrir l’article dédié.

Découverte de la fabrique de parapluies à Bor Sang

Pour le dernier jour à Chiang Mai, j’ai loué un scooter pour aller voir la fabrique de parapluies à Bor Sang, un petit village à 20 minutes à l’est de Chiang Mai. La visite est gratuite et il n’y avait personne à l’ouverture le matin. C’est un travail minutieux à la chaîne, chacun a son poste et sa spécificité. Ce qui m’a plus impressionné c’est la partie peinture à la fin, la facilité avec laquelle les artisans donnent des coups de pinceau pour décorer les parapluies. J’ai ramené des modèles miniatures pour mes proches, pour le coup difficile de faire plus artisanal ! Si vous avez le temps d’y passer c’est sympa. Une ou deux heures suffisent largement.

Louer un scooter en Thaïlande

Comme partout en Asie, c’est très simple de louer un scooter pour la journée. Comptez 250 Baht (moins de 7€) pour louer un scooter une journée. Cette fois, on a rempli un petit formulaire et on m’a même demandé mon permis français. Demandez un casque si on ne vous en propose pas un. Je vous recommande de faire une demande de permis international car si vous vous faites contrôler comme moi, vous prendrez une amende si vous ne l’avez pas. J’ai réservé mes billets d’avion 1 mois avant le départ et ai fait la demande de permis international en même temps mais je ne l’ai jamais reçu (même 6 mois plus tard) !

Si vous savez que vous partez en Thaïlande, faites-le au plus tôt. L’amende coûte 500 Baht soit 15€, certes ce n’est pas excessif mais c’est toujours ça en moins pour le voyage. Les policiers ne se trompent pas, ils n’arrêtent que les touristes.

Puis, la suite de ce road-trip en Thaïlande m’emmenait à Chiang Rai pour deux jours.

Laisser un commentaire