AQD6_ajo9NfjES03mEUafekn4XcGH82vNUl1zCsRfvS7zI5k9txBDI3rEQJecc8i4gF7LCrDNrjt6IehYjWASOWPVmaC4F5l5VxHupxTUk
Bordeaux & voyages

5 jours à Lisbonne

Première fois au Portugal

Des années que j’entendais parler de Lisbonne pour sa douceur de vivre à l’année, ses fameux pasteis de nata et son emblématique tramway jaune qui sillonne les rues pavées de la vieille ville. Alors quand j’ai été invité à un mariage franco-portugais dans les environs de Lisbonne, j’ai non seulement saisi l’occasion de découvrir la ville mais aussi la jolie Ericeira – une petite ville de pêcheurs plébiscitée par les surfeurs.

Avant de commencer, je souhaiterais remercier la boutique Panajou à Bordeaux pour m’avoir prêté et permis de tester le Nikon Z7 pendant ces quelques jours. J’espère que les photos faites avec vous plairont. Je vous recommande vivement de passer chez Panajou, vous pourrez discuter photo avec des passionnés et vous faire conseiller. Découvrez tout mon matériel photo

Après moins de 2 heures de vol de Bordeaux, j’atterris à Lisbonne où j’ai loué une voiture avec Turisprime via le site Rentalcars. L’agence est située à deux minutes de l’aéroport où ils vous emmènent avec leur navette gratuite. Je vous recommande vivement cette agence.
Je suis d’abord parti découvrir Ericeira et Sintra puis j’ai fini par Lisbonne. 

Étape à Ericeira & Sintra

En moins d’une heure, j’ai rejoint Ericeira qui borde la côte Atlantique. On m’a conseillé de passer un peu de temps là-bas lors de mon passage à Lisbonne et ça valait le coup ! Je voulais prendre des cours de surf et aller voir Sintra mais malheureusement il n’a pas fait très beau et mes plans sont un peu tombés à l’eau ! J’en ai profité pour me balader tranquillement, manger du poisson grillé et me trouver un nouveau chapeau.
Je vous raconte tout dans l’article dédié à Ericeira : Ericeira : surf & poissons frais grillés

Le mariage franco-portugais

C’était la raison principale de ma venue dans la région de Lisbonne : le mariage d’un couple d’amis. Tout ce que je peux vous dire c’est que nous n’avons pas manqué de vivres. Les portugais ne rigolent pas avec ça ! Je n’ai même pas pu goûter au généreux buffet déployé au début de la nuit pour absorber les tournées de téquila des mariés. Un très bon souvenir (oui, oui, j’ai des souvenirs de cette soirée).

Retour à Lisbonne

Autant vous dire que le programme le lendemain à Lisbonne s’annonçait très calme et détente. Bonne nouvelle, le soleil brille à nouveau et il fait meilleur également, je suis aussi venu à Lisbonne pour ça ! J’avais prévu de visiter Lisbonne à pied, j’ai donc rendu la voiture à l’aéroport et rejoint la ville en Uber, c’est très bon marché là-bas. Après avoir oublié dans le Uber mon chapeau acheté 2 jours avant, j’ai pris mes quartiers au très bel et intime Dear LisbonCharming House (il y a plusieurs Dear Lisbon), en plein coeur du Bairro Alto. Heureusement, le Uber a fini par revenir avec l’aide de notre hôte ! J’avais déjà oublié mon précédent chapeau dans un tuk-tuk au Sri Lanka, cette fois-ci j’y tenais !

J’ai choisi le Dear Lisbon pour sa localisation, son confort et son petit-déjeuner gourmand inclus. En 3 nuits à Lisbonne, je n’ai pas eu le temps de voir tout ce que j’aurais souhaité mais l’idée était de se balader tranquillement et de profiter du confort de l’hôtel avec des pauses au bord de la piscine. Après tout, à moins de deux heures de vol de Bordeaux, je ne suis pas sans revenir.

Il est bientôt 15h, un brunch serait le bienvenu pour reprendre des forces au lendemain de la fête ! J’ai repéré sur Instagram une belle adresse healthy et gourmande : le Dear Breakfast à deux pas de l’hôtel.

À la découverte de la ville

Paré pour arpenter les rues de Lisbonne, direction le PARK à quelques minutes de marche de l’hôtel. C’est un rooftop à ciel ouvert situé en haut d’un parking depuis lequel la vue au coucher du soleil est sympa (même si c’était un peu couvert ce soir-là). On est samedi, le bar grouille dans une bonne ambiance, la soirée s’annonce animée ! Je ne suis pas resté, c’était bien rempli et besoin de récupérer de la veille dans un endroit plus calme disons ! Autant vous dire que la meilleure table se trouve sûrement sur cette photo :

Rooftop PARK – Bairro Alto – Lisbonne

Ça tombe bien j’ai repéré la charmante pizzeria Mano a Mano dans l’après-midi. Pour changer un peu du traditionnel Spritz, ce sera un Martini Fiero ce soir.

Alfama – La vieille ville de Lisbonne

Le lendemain, je pars à la découverte d’Alfama, le quartier de la vieille ville à Lisbonne.
J’ai d’abord rejoint le Miradouro da Graça en Uber depuis l’hôtel puis je suis ensuite redescendu et me suis baladé à pied.

Miradouro da Graça – Lisbonne

Le Miradouro da Graça était très calme avant 10h, seul le cafetier au pied de l’église installait tranquillement sa terrasse. Le point de vue permet même d’apercevoir le Ponte De Abril 25 au loin.
Biensûr le calme n’a pas duré et les groupes de touristes n’ont pas tardé à faire leur apparition.

S’il y a une chose que je ne vous ai pas encore dite à propos de Lisbonne, c’est que son relief est très prononcé, d’où le réseau de tramway développé et très utilisé. Autrement dit, si vous aimez marcher, vous allez être servis et vos cuisses vous le feront sentir en fin de journée. En plus de leur pont, je trouve que c’est ce qui rapproche particulièrement Lisbonne et San Francisco.

Alfama – Vieille ville de Lisbonne

J’ai beaucoup aimé ce quartier fait de petites ruelles pentues qui laissent parfois entre apercevoir un tramway. J’aime me laisser porter dans ces ruelles, on tombe toujours sur des surprises cachées.

Au-delà du miradouro, on tombe toujours sur un point de vue en se baladant à Alfama. Il y a notamment des petites terrasses cachées avec des vues sympa sur la ville.

Alfama – Lisbonne

Tapas dans le quartier de Bairro Alto

Je suis descendu jusqu’à la Praça do Comércio et il est l’heure de déjeuner. On est dimanche, les adresses que j’ai repérées sont pour la plupart fermées mais je n’ai pas dit mon dernier mot ! À un dizaine de minutes de marche – presque à plat – se trouve le Bairro De Avillez : un restaurant qui sert tapas et plats à table à base de produits du Portugal. Assis à côté des jambons qui sèchent suspendus au bar, j’ai goûté aux tapas et je me suis régalé.
L’autre partie restaurant se situe sous une verrière, la lumière y est superbe et la carte alléchante.

Mais vous allez vite comprendre pourquoi je n’ai mangé que quelques tapas ce midi là. Ce n’est pas un mais deux desserts qui m’attendaient dans l’après-midi !
J’avais remarqué une affiche Grom sur l’avant d’un des tramways, je me devais de m’y arrêter.

Glace de chez Grom – Lisbonne
Photo iPhone 7

J’avais découvert cette enseigne de glaces italiennes (et pas à l’italienne) lors d’un séjour à Milan pour rendre visite à mon frère qui y faisait ses études. C’est toujours un régal, ils ont maintenant quelques adresses à Paris dont une dans le Marais, je ne manque pas de m’y arrêter quand j’y passe. Après une courte pause à l’hôtel, direction la Torre de Belém au sud-ouest de Lisbonne. 

Pasteis de Bélem

Pour ça j’ai rejoint mon deuxième goûter en Uber : les fameux pasteis de Belém – juste histoire d’y goûter. J’en avais déjà mangé des très bons chez Alma à Bordeaux. On était encore un cran au-dessus ici à Lisbonne. Le croustillant du feuilleté est vraiment unique ! Bien entendu je n’étais pas le seul à vouloir goûter à ces pasteis. Pour emporter, attendez-vous à une longue file d’attente. J’ai dégusté sur place sur les conseils du chauffeur Uber qui parlait français. L’intérieur est très grand, l’entrée et le placement sont libres, mais croyez-moi les places sont chères ! J’ai attendu autour de plusieurs tables susceptibles de se libérer sous peu. Je vous conseillerai plutôt d’emporter et de déguster sur les quais là où j’ai continué ma balade.

Torre de Bélem & Ponte 25 Abril

Ce quartier a été entièrement réhabilité et on peut désormais profiter d’une agréable promenade sur les quais pavés où on trouve bars, restos et deux petites Marina. D’ailleurs quand j’y étais en fin de journée, j’ai aperçu des balades en voiliers sur le Tage, ça doit vraiment être agréable en fin de journée au soleil couchant.

Ponte 25 Abril – Lisbonne

Je suis allé jusqu’à la tour de Bélem – fermée quand j’y suis arrivé mais sans regrets – je ne comptais pas forcément y entrer.

Torre de Bélem – Lisbonne

Je suis ensuite remonté vers le MAAT (Musée d’Art, Architecture et Technologie) puis vers le fameux Ponte de 25 Abril. Le musée était également fermé à cette heure-là et même si j’y suis retourné le lendemain matin pour voir son architecture de jour, il était trop tôt pour le visiter et je n’aurais pas eu le temps de le découvrir. Le soir, la lumière sur le pont était vraiment belle alors j’ai sorti le drone pour faire quelques images.

Ponte de 25 Abril – Lisbonne

Drone à Lisbonne

Pensez à obtenir les autorisations (gratuites) pour voler là-bas. Même s’ils sont encore assez hauts, le pont est situé juste en dessous de l’approche des avions qui atterrissent à Lisbonne. Si vous volez avec un DJI, vous serez normalement limité en hauteur (100 ou 150m de mémoire, ce vol n’apparaît bizarrement pas dans mon fichier log sur l’application DJI GO).
Je vous conseille de lire cet article pour plus d’infos

Avant mon départ, on m’avait recommandé le Topo pour ses cocktails, sa vue en journée et son ambiance en soirée. Ce n’était pas du tout dans le quartier et il faisait nuit, donc pour la vue on repassera mais j’ai voulu aller voir quand même. Le Topo est un rooftop qui est situé en haut d’un centre commercial dont l’extérieur ne fait pas trop rêver mais qui se fait vite oublier une fois à l’intérieur. 

On est dimanche en début de soirée, l’ambiance est encore calme mais on sent que ce n’est que le début de la soirée et qu’il y a du potentiel. Très bon accueil, les cocktails shakés sous vos yeux sont très bons. J’ai pris un burger pour accompagner ça et il était excellent à la nuance près que les frites maison semblaient être tombées dans le sel. Pas déçu d’être venu au final !
Au moment de repartir, le bar commençait à bien se remplir !

MAAT : Musée d’Art, Architecture et Technologie

MAAT – Lisbonne

Le lendemain, direction la LX Factory après un court passage au MAAT de jour étant donné que j’y suis passé la veille, de nuit. L’architecture est vraiment superbe, on peut même monter sur le toit.

Topo – Lisbonne – Photo iPhone 7

LX Factory

J’ai ensuite rejoint la LX Factory en Uber, ça peut se faire à pied mais il n’y a pas grand intérêt. Pour ceux qui ne connaissent pas, la LX Factory est une ancienne zone artisanale où ont été conservés les vieux entrepôts. Ils ont été transformés en boutiques de créateurs et cafés/restos branchés.

Il y a même un rooftop de folie juste en dessous le pont : le Rio Maravilha. Je n’avais pas assez de temps pour y aller et ce n’était pas encore ouvert ce matin-là – on ne peut pas tout faire – mais je vous le recommande vivement pour le sunset ! J’ai apprécié flâner à la LX Factory, et découvrir les petites boutiques. Je n’y ai pas mangé mais vous aurez fait le tour en une petite demi-journée.
En revenant vers l’hôtel, je me suis arrêté dans une des boutiques A Vida Portuguesa pour y acheter quelques souvenirs. Il y en a plusieurs à Lisbonne, j’ai trouvé que même si c’est assez touristique, on y trouve des produits intéressants.

Mercado da Ribeiro (Timeout Market)

J’ai ensuite rejoint à pied le Mercado da Ribeiro (Timeout Market) pour déjeuner. Je suis assez partagé sur ce food court, j’y ai mangé une bonne planche de tapas portugaises mais l’endroit grouille de touristes. En plein mois d’août on peut s’y attendre vous me direz, certes. À Bordeaux il existe également ce type de food court (la Halle Boca par exemple) et je n’ai pas non plus été emballé. Je finis donc par penser que je ne suis tout simplement pas fan de ce genre d’endroit. Si vous êtes allé au Mercado da Ribeiro je serais curieux d’avoir votre ressenti sur cet endroit.
J’y ai goûté les pasteis de nata de chez Manteigaria, une enseigne assez répandue à Lisbonne, c’était bon – mais ça ne valait pas les pasteis de Bélem.

Vol retour annulé

En fait je n’allais pas quitter Lisbonne ce jour-là. Le vol avait été annulé quelques minutes avant d’embarquer. Si ça vous arrive, repérez vite la sortie de la partie embarquement de l’aéroport dans laquelle vous êtes pour vous diriger au comptoir de la compagnie rapidement. Dans mon cas c’était Easyjet et vous vous doutez que 3 personnes pour gérer un vol complet annulé allait prendre du temps.

Suggestions à Lisbonne

À voir

J’en ai parlé dans cet article, j’irai sûrement visiter le MAAT lors de ma prochaine escapade à Lisbonne.
Si vous aimez l’architecture, un passage à la Fondation Champalimaud devrait aussi vous plaire.
Une croisière en voilier sur le Tage peut également être agréable ou encore aller voir de plus près le Cristo Rei, de l’autre côté du Ponte 25 Abril.

Adresses food

Après une balade à Alfama, passez à Prado Mercearia, une épicerie fine où il est également possible de déguster les produits sur place.
Au pied de l’hôtel, passez au très beau coffee shop et librairie Hello Kristof, c’était malheureusement fermé lors de mon passage en août. Testez le Comobå aussi pour une pause gourmande.
Passez au Rio Maravilha, le fameux rooftop à la LX Factory.

Logements

Côté logement, j’avais repéré les appartements Dona répartis un peu partout en ville, malheureusement complets quand j’y étais ! Idem pour la Casa Balthazar.

Environs de Lisbonne

Enfin, si vous avez du temps, passez au joli village de Azenhas Do Mar, à Ericeira ou Sintra, à 45 minutes à l’ouest de Lisbonne.

Laisser un commentaire